Business et savoir-vivre : les erreurs qui peuvent vous coûter cher

 


Espèce en voie de disparition ? Le savoir-vivre dans le business est plus que jamais utile pour faire la différence. Voici 16 erreurs à ne pas commettre :

1. Avoir le « bonjour » sélectif le matin
Dire bonjour à tout le monde au bureau fait plaisir… à tout le monde. Même la femme de ménage est un être vivant.

2. Croire que commencer ses mails par « bonjour » est optionnel
Pas de fainéantise en matière de politesse. Et gare aux abréviations du type « bjr », le destinataire mérite bien 4 lettres de plus.

3. Faire preuve d’un enthousiasme approximatif
Lorsqu’on a mal dormi, les autres n’y sont pour rien, en particulier les clients.

4. Afficher un courage limité en matière de communication
Rien ne vaut le face-à-face pour dire des choses délicates. Plan b : le téléphone. Plan c : le mail. Dans cet ordre.

5. Envoyer des mails en mode 24h/24
Le créneau 21h-8h est réservé aux veilleurs de nuit. Et un mail est rarement bien vu pendant le week-end et les congés.

6. Etre adepte de l’orthographe rock’n roll
Une faute d’orthographe est parfois comme une tache de ketchup sur une chemise blanche. Relire ses mails reste le meilleur réflexe.

7. Se croire dispensé de la formule « s’il vous plaît »
Il peut être judicieux de se rappeler que l’esclavage a été aboli.

8. Pratiquer la ponctualité aléatoire
Un bon moyen d’être à l’heure, c’est d’être en avance. A propos, recevoir les gens en retard pour leur mettre la pression est devenu ringard.

9. Faire une erreur de placement au restaurant
La politesse veut que l’on fasse asseoir son client sur la banquette, dos au mur, afin qu’il puisse contempler la salle. La bienséance peut faire la différence.

10. Exhiber son téléphone à tout bout de champ
Mal vu de poser son téléphone sur la table en réunion, en rendez-vous ou au restaurant ! Pas génial de montrer aux personnes présentes qu’elles sont moins importantes que celles qui ne sont pas là. Et sauf cas extrême, on coupe !

11. Ne pas tenir informées les personnes qui nous recommandent
Quand quelqu’un nous adresse un prospect, lui faire systématiquement un retour est une technique utile… si on a envie qu’il continue à nous recommander.

12. Etre poussif dans le règlement de factures
Payer ses fournisseurs en retard et attendre les relances pour régler finit toujours par générer de la mauvaise publicité. Mauvais calcul.

13. Faire de l’amnésie sur les promesses de rappel
Dire qu’on va rappeler, c’est bien. Le faire, c’est mieux. A systématiser, même pour dire qu’on n’a pas encore la réponse. C’est là qu’on reconnaît les pros.

14. Avoir des difficultés à prononcer le mot rare : «Merci»
Si on ne sait pas dire merci, on risque de ne plus avoir à le dire du tout.

15. Avoir des difficultés à prononcer les mots encore plus rares : « Excusez-moi »
On sort toujours grandi quand on reconnaît ses erreurs. Et cela permet plus facilement aux autres de reconnaître les leurs.

16. Avoir les « au revoir » discrets
Ne pas dire au revoir en partant le soir n’est pas un grand moment. Même si cela  permet à certains de ne pas montrer à quelle heure ils partent.

Le savoir-vivre, c’est facile de mal faire, et c’est facile de bien faire. Et quand c’est bien fait, ça fait du bien.

Alors, sortez du lot et bon business !

Faites-nous part de vos commentaires et de vos expériences.

Et retrouvez tous nos conseils 100% terrain sur la vente et le management commercial sur emesconseil.com

A bientôt.

Copyright. Tous droits réservés.

Si vous avez aimé cet article, laissez un commentaire et rejoignez-nous sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *